Marie-Astrid

Marie-Astrid Gatin. La Lozère ? Jamais entendu parler. Jamais mis les pieds. Même pas en rêve. Jamais vu sur la carte de France, je regarde jamais la météo. Oui, c’est vrai, j’ai fait géo à la fac ! Mais j’ai pas fait Géographie pour connaître mon pays, j’ai fait Géographie pour voyager, alors la Lozère n’était pas inscrite dans mes choix premiers, ni seconds…en fait, aller en Lozère pour moi c’était comme si tu disais « aller nulle part ». L’aligot, c’est un jeu de société traditionnel ? La nature ? Tu parles de la franchise « Nature et Découverte ? ». « T’es sérieux, y’a qu’un Macdo en Lozère ? »

Ca, c’était avant.

Pour faire honneur à notre terre d’accueil, je me suis mariée au Parc des Loups. Pas toute seule évidemment. Avec un banlieusard tout comme moi qui a fait de la géo tout pareil parce que la géo ça mène à tout ; même en Lozère.

Ca a commencé comme ça entre la Lozère et moi. Maintenant, mon fils à l’accent du Sud. Maintenant je mets des pneus neiges l’hiver parce que je regarde la météo. Maintenant on prend l’air. Surtout l’automne, en Aubrac, sur les Causses, en fait, partout. Maintenant, il n’y a pas un jour sans que je contemple la route du quotidien.

Ma culture est urbaine. J’aime le gris, le tag, l’usure du béton. Le bruit du métro c’est ma madeleine de Proust, avec le dentifrice chimique à la banane.

Et j’aime la Lozère. Elle me rappelle que la nature est cheffe, qu’on est chez elle. Elle me fait penser qu’à la Défense ils sont coupés de ce qu’on appelle la France, avec ses habitants, sa jeunesse, ses élus, ses entrepreneurs, son environnement. Aujourd’hui, je suis secrétaire de mairie dans un petit village. La France je la vois dans le quotidien et ça fait du bien.

Une secrétaire de mairie a des anecdotes pleins les poches, alors le blog « ma vie en Lozère » tombe à pic pour que je vous les partage. Et puis aussi, j’écris des trucs, mais tout ça c’est pas pour moi, c’est des gâteaux à partager. J’espère que vous serez gourmands 😉 !