Des poules – épisode 1

Ca y est, on a des poules. Le neck le plus ultra de tout néo qui essaye de se faire passer pour un local. Beaucoup de Lozériens en ont. Je n’ai pas dit « tous », mais j’ai dit beaucoup. Et avoir des « oeufs fermiers maison » ça nous a toujours tenté, alors on s’est lancés !

Et ça ne va pas déranger le voisin ? Notre voisin, c’est un vrai de chez vrai. Il est proche de l’indépendance alimentaire, j’en suis sûre. Il a carrément le terrain avec un immense potager, et puis 20 poules + 7 lapins, quelque chose comme ça. Tous les matins, à la première heure, il va s’en occuper. Alors penses-tu, ça ne le dérange absolument pas qu’on ait des poules !

 

Un drôle de poulailler !

Pour le moment, ça va faire plus d’un mois qu’on les a et elles ne donnent toujours pas d’œufs.

Il y en a 5: 3 poules rousses trouvées chez Point vert et 2 poules naines données par Sébastien.  Au début, elles faisaient leurs timides. Mais très vite, elles se sont mises à l’aise et se sont échappées du poulailler. La première fois, elles sont carrément allées sur la route (la trouille…). Et depuis, elles se contentent de se balader dans le jardin.

L’une des poules naine a un sacré caractère: elle se chamaille tout le temps avec les autres, elle pique les meilleurs morceaux, etc… pas facile à gérer.

André leur a bricolé un poulailler avec des palettes : on leur a mis de la paille et on leur met du grain tous les jours. Demain, André a prévu d’installer une vraie clôture, et de rebricoler le poulailler. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre mais j’espère que ça va avoir un meilleur aspect car là pour le moment, on se croirait vraiment dans un taudis avec la boue, les palettes sans dessus-dessous, et je vous passe les détails !

 

Et les oeufs ?

Quant aux œufs, il parait que ça peut mettre plusieurs mois à arriver selon certains, et selon d’autres, c’est bien étonnant qu’il n’y ait rien encore.

Dès qu’ils arrivent je vous préviens promis !