Et si…la Lozère était une chaussette de running « run speed two » ?

Si la Lozère était un vêtement, ce serait une chaussette de running.

Premier point commun : il faut bien la chercher avant de savoir qu’elle existe 😉 … faut être honnête, encore aujourd’hui sur la carte de la météo, on la cherche encore…je veux dire aussi par là que c’est pas courant les chaussettes technologiques. Quand j’ai vu la fiche technique accompagnant ma paire de chaussettes, j’ai fait « wahou ! J’ai acheté tout ça ! » A priori, si tu portes des chaussettes Burton avec motifs jacquard ou avec Homer Simpson, avec des trous ou sans trous, tu ne sais pas que la chaussette technologique existe car tu ne fais pas encore partie de la cible des vendeurs de chaussettes hi-tech. Parce que si tu l’as testée, tu l’utiliserais même pour faire la vaisselle, même pour aller jusqu’à la boîte aux lettres. La Lozère, un territoire de 5 167 km² de superficie, 75 700 habitants, composée de morceaux d’Aubrac, de canyons, de Cévennes et de hauts plateaux, de lieux-dits de 2 habitants ; c’est pas courant…il faut le savoir que ça existe, il faut le voir pour le croire. Mais quand tu l’as trouvée, c’est tout pareil, t’es content de savoir que, effectivement ; ça existe ! Et tu fais « wahou ! C’est quand même tout ça ! »

Une fois que tu l’as trouvée, t’es protégé. La chaussette de running offre le protège cheville AirFlow matérialisé par des renforts disposés en croissant qui offrent une protection optimale à la cheville.

En Lozère, pareil, t’es un peu protégé. Les attaques de bandits sont plus rares qu’ailleurs. On a des forêts et des grottes pour se cacher au cas où, des couvertures et des pelles dans la voiture si jamais ; des vautours et des mouflons, et même des chevaux sauvages avec des noms de barbares ; on est prêt de toute façon !

On n’est pas protégé, on est sur-protégé ! Comme avec la chaussette de running et son protège tendon d’achille qui limite les points de pression, le risque d’échauffements et d’irritations, la Lozère protège de la pression où même dans les combles des immeubles haussmanniens tu sens les vibrations du métro, du café-croissant à 20 euros ; et zéro six centimes pour le service, du Pentone gris béton et toutes ses variantes quand tu cours parce que t’es pressé pas parce que tu cours running, des canons de beauté qui embaument la baleine échouée dans le chanel number five. La Lozère pour un Parisien c’est comme un centre de rééducation de kiné. Tu ré-apprends à marcher, respirer, courir, voir des arbres et les chevreuils qui vont avec, payer ton coca sans bondir.

La chaussette de running est tricotée selon le procédé du X-Cross Bandage, autrement dit, le bandage en croix. Il est tricoté et intègre des matériaux très élastiques, protège le tendon, les muscles et les articulations sans gêner la liberté de mouvement. C’est-à-dire qu’en Lozère, tu te fais pas écraser parce que t’as fait un faux mouvement qui t’as fait te scratcher sur le trottoir d’en face du passage piétonnier. Dans la plupart des cas, le conducteur s’arrête…si y’a une voiture qui passe ;). Tu vas pas t’faire lyncher non plus si tu as oublié le formulaire rose dans une administration. Y’a d’la souplesse. Tu repasseras ! En Lozère on devient élastique. Si tu veux pas de fromage ni de sauce ni de tomate ni de salade ni d’oignons dans ton burger, y’a de l’adaptation ; parce que y’a le temps, parce que si tu connais x qui connais y par alliance bizarre que tu sais même pas si c’est vrai, tu mangeras ton burger taillé sur mesure.

Après, il y a un truc qui s’appelle l’AirConditioning Channel® à isolation « zéro ». Des études physiologiques ont démontré l’existence dans le corps humain de zones à isolation zéro qui fonctionnent comme des ventilateurs. A partir de cette étude remarquablement poussée, les vendeurs de chaussettes de running ont recrée l’AirConditioning Channel®. Ca c’est pour la chaussette. Pour la Lozère, les zones à isolation zéro qui fonctionnent comme des ventilateurs s’appellent Margeride et Aubrac. Si t’en as marre de l’été, vient prendre un coup d’automne dans ces zones, ça revigore, ça ventile et on reste au sec. Et, cerise sur le gâteau, tu prends une sacrée leçon de géologie et de géomorphologie dans la tronche.

La chaussette est également dotée de l’AirFlow Channel System qui permet de réguler la température de la plante du pied et dirige la transpiration et la chaleur dans la zone de l’AirConditionning Channel. Quand tous les visiteurs en ont marre du chaud du creux des vallées, ils affluent tous ensemble vers les zones à isolation zéro. La Lozère c’est tout ça. En gros, son système d’aération Air Conditionning channel offre une excellente évacuation de l’humidité résiduelle tout au long de votre parcours dans ce territoire. Sa technologie AirFlow Channel System régule la température des zones engorgées dites précisément « gorges » pour vous procurer plus de confort et respirabilité.

Alors je me dis que c’est pas pour rien si la Lozère est un formidable terrain de jeu pour les runners.