Au potager !

Sitôt que le printemps pointe le bout de son nez, l’envie de jardiner se fait entendre ! Pour ma part, c’est en regardant faire les anciens que je me suis rendue compte qu’il était temps de ressortir la bêche…

Ce qu’il y a de bien à la belle saison, c’est que tout le monde sort d’hibernation ! L’occasion de retrouver mes voisins jardiniers. Sur leurs conseils, avec mon compagnon, nous avons commencé à préparer la terre de notre potager. Petit labour de surface manuel, adjonction et mélange de fumier de cheval et ratissage de la terre pour la rendre semoule.

Cette année, nous avons décidé de divisé notre potager en deux et de cultiver chacun une parcelle à notre façon en mode compétition bienveillante ! Nous verrons bien qui récolte le plus de kilos de carottes 😉

Notre potager fait à peu près 100 m2. Nous avons en place quelques pieds de groseilliers dont on a fait une délicieuse gelée l’année passée, et une trentaine de fraisiers. Ces derniers jours nous avons préparé 10 planches prêtes à accueillir semis et plantations.

Au mois de mars, c’est le moment de planter les oignons nous ont confirmé les anciens. Chose que nous avons faites ! Nous allons attendre un peu pour semer les carottes… Depuis notre expérience de l’année précédente, nous attendons de passer les Saints de glace du mois de mai pour nous en donner à cœur joie au potager.

Pour autant, sous abri, tout est possible : j’ai semé sous une petite serre fabriquée maison quelques salades, mais aussi en poquets tomates, betteraves, blettes ou encore basilic. Des semis dont il faut prendre grand soin en les arrosant régulièrement.

Le potager se met donc en place lentement mais sûrement ! Et puis quel plaisir, en se promenant d’un village à l’autre d’observer les potagers de Lozère prendre forme avec le Printemps…